Mouvement des abeilles

Mouvement interprovincial des abeilles domestiques au Nouveau-Brunswick

Voici les grandes lignes des conditions sanitaires s’appliquant aux abeilles domestiques de l’extérieur qui sont transportées au Nouveau-Brunswick. Vous trouverez ci-dessous des renseignements sur A) les conditions à remplir pour importer des abeilles domestiques au Nouveau-Brunswick et B) les apiculteurs qui ne remplissent pas ces conditions.

Sujet A : Exigences relatives à l’importation d’abeilles domestiques au Nouveau-Brunswick.

Un apiculteur ayant l’intention de transporter au Nouveau-Brunswick des abeilles provenant de l’extérieur, doit s’assurer que celles-ci sont accompagnées d’un « Permit to Import and Transport Honey Bees / Autorisation d’importer et de transporter des abeilles » (délivré au Nouveau‑Brunswick par l’apiculteur provincial) qui ne remonte pas à plus de six mois avant la date d’importation au Nouveau‑Brunswick. Une copie du rapport de l’inspection de la province d’origine devrait aussi accompagner les abeilles lors du voyage.

Marche à suivre pour l’obtention du certificat :

  • Les abeilles doivent avoir été inspectées dans leur province ou territoire d’origine moins de six mois avant la date de leur importation au Nouveau-Brunswick.

    Détails relatifs à l’inspection : Un échantillonnage au hasard de 10 p. 100 des colonies doit être inspecté pour y détecter la présence de la loque américaine, de la loque européenne, ou de signes manifestes de la varroa, de l’acarien de l’abeille ou de toute autre maladie susceptible de causer des dommages sérieux à la colonie. S’il est impossible de prélever des échantillons aux fins de détecter la présence de l’acarien de l’abeille, un relevé antérieur des niveaux de ce parasite ou une déclaration faisant état des traitements administrés pour le combattre peuvent être jugés satisfaisants. Le formulaire d’inspection doit également faire mention des traitements récemment utilisés pour combattre les autres maladies.NOTA : Si la loque américaine est détectée dans une des colonies inspectées, il faut alors procéder à l’inspection de toutes les colonies. Il faut marquer clairement chaque colonie touchée en indiquant la présence de la loque américaine, la date d’inspection et le fait qu’il ne sera PAS permis d’importer la colonie au Nouveau-Brunswick.

  • Les résultats de l’inspection doivent être envoyés à :

    Chris Maund
    Spécialiste de la lutte intégrée contre les parasites (entomologiste) et apiculteur provincial
    Direction du développement des productions végétales
    Ministère de l’Agriculture et de l’AquacultureC.P. 6000, Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1

  • Si les résultats de l’inspection sont acceptables, l’apiculteur provincial du Nouveau‑Brunswick délivrera le certificat suivant à l’apiculteur de la province ou du territoire d’origine : « Autorisation d’importer et de transporter des abeilles ». (Ce certificat ne sera valide que s’il date de moins de six mois avant l’importation des abeilles au Nouveau-Brunswick.)

Sujet B : Les apiculteurs qui ne satisfont pas à ces exigences:

Les apiculteurs qui ne respectent pas les exigences s’exposent à des sanctions.

Les textes complets de la Loi sur l’inspection des ruchers et du Règlement général – Loi sur l’inspection des ruchers se trouvent respectivement sur les sites suivants : http://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/procureur_general/lois_et_reglements.html et http://www2.gnb.ca/content/gnb/fr/ministeres/procureur_general/lois_et_reglements.html.

Cette législation a pour but d’aider à maintenir l’industrie apicole en bonne santé, soit en aidant à prévenir la propagation des maladies des abeilles domestiques.

À noter qu’il s’agit là d’exigences provinciales. Une personne qui importerait des abeilles domestiques de l’extérieur du Canada devrait également satisfaire aux exigences du gouvernement fédéral.

Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec Chris Maund, Spécialiste de la lutte intégrée contre les parasites (entomologiste) et apiculteur provincial (506) 453-3477.